Retour à la liste des articles
01/12/2018

Le Lièvre à la Royale

Lièvre à la Royale, par Olivier Loize

Mon Lièvre à la Royale

Je choisis si possible, bien sûr une hase trois quarts, proprement et fraîchement tué. Un lièvre des bois ou de colline. Plus court et râblé que le lièvre des plaines.

Je le dépouille et le vide le plus rapidement possible sinon la chair du lièvre étant fine et délicate s’oxyde rapidement et devient indigeste. La chair du lièvre est de loin supérieure en qualité organique, et elle est plus tendre que le bœuf, le pigeon, ou le veau.

Rendez-vous de plaisir qui impose l’attente et parfois le recueillement, c’est royal. Je ne sais pas si c’est le lièvre ou l’instant qui est royal.

Savoureusement, 
Olivier & Alice Loize